9DÉJEUNER SUR L’HERBE

Vous avez dit carnivores ?

Mâchoires, glu, urne ou encore aspiration sont autant de pièges déployés par ces plantes en vue de la capture et… de la digestion.
Est-ce un crime ?
Les plantes carnivores vivent dans des milieux aux sols très pauvres tels que les marais, les tourbières, les parois rocheuses… Leur capacité à attirer, piéger puis assimiler des proies leur permet de combler le déficit d’éléments nutritifs du milieu dans lequel elles vivent. Et les moyens qu’elles utilisent sont parfois vraiment étonnants !
Alors… venez vivre en direct la sensation d’être capturé par une dionée géante, découvrez des scènes animées de capture par différents pièges et… suivez l’enquête menée par les punaises gendarmes sous forme de maquettes. La mouche Calliphora vient porter plainte pour tentative de meurtre… le suspect N°1 n’est autre que le Drosera. Tout cela le mènera au tribunal !

Envie de créer un jardin carnivore ?
Visitez le site de Jean-Jacques Labat, grand spécialiste des plantes carnivores et membre du comité scientifique de Micropolis.

Le saviez-vous

Un menu très varié

Un menu très varié

La grande majorité des proies capturées est composée d’insectes, mais pas seulement ! Certaines d’entre elles, notamment celles qui vivent en milieu aquatique ou semi-aquatique, capturent ainsi d’autres organismes : invertébrés, vers… et, pour les plantes de plus grande taille, il arrive parfois que l’on retrouve dans leurs pièges des grenouilles, des petits lézards et, très exceptionnellement, des petits mammifères comme les souris ! Elles ne sont donc pas qu’insectivores mais bel et bien carnivores…

FICHE MICROPRATIQUE

Cultiver des plantes carnivores